Confinement et stress : comment aider votre enfant à se sentir bien ?

En réponse à l'épidémie de COVID-19, la plupart des gouvernements des pays touchés a ordonné la fermeture des écoles comme mesure d'urgence pour empêcher la propagation de l'infection. Par conséquent, des efforts considérables ont été déployés par les écoles et les enseignants pour appliquer différents plans d’enseignement à domicile (cours en ligne, émissions TV et Web). Cependant, bien que ces efforts et mesures indispensables rassurent bon nombre de parents, il y a des raisons de s'inquiéter car la fermeture prolongée des écoles et le confinement au domicile pourraient avoir des effets négatifs sur la santé physique et mentale des enfants.



Quel est l’impact du confinement sur les enfants ?


Des études suggèrent que lorsque les enfants sont chez eux (les week-ends et les vacances d'été, par exemple), ils sont physiquement moins actifs, passent beaucoup plus de temps devant les écrans, présentent des habitudes irrégulières de sommeil (durée, coucher et lever) et des régimes alimentaires peu voire pas équilibrés, entraînant prise de poids et diminution des capacités cardiorespiratoires. Ces effets négatifs sur la santé sont susceptibles d'être pires lorsque les enfants sont confinés à leur domicile, sans activité de plein air et sans interaction avec leurs amis et camarades de classe.


Au-delà des conséquences physiques du confinement sur les enfants et adolescents, l'impact psychologique est sans doute un problème plus important, et pourtant négligé. Les facteurs de stress tels que la durée prolongée du confinement, la crainte d'infection, la frustration et l'ennui, les fake news, le manque de contact avec ses camarades de classe, ses amis et les enseignants, le manque d'intimité à la maison et les problèmes financiers subis par la famille peuvent avoir des effets encore plus problématiques et durables sur les enfants et les adolescents.


Le rôle crucial des parents


En cas de confinement à domicile, les parents constituent le meilleur et le plus proche soutien pour les enfants. Une communication étroite et ouverte avec eux est l’une des clés pour prévenir les problèmes psychologiques, mais surtout les réconforter dans un contexte d’isolement prolongé. En effet, les enfants sont constamment exposés aux actualités liées à l'épidémie. Il est par conséquent crucial d’échanger directement avec eux sur ces sujets, afin d’atténuer leur anxiété.


D’autre part, le confinement à domicile offre une opportunité d'améliorer l'interaction entre parents et enfants, en impliquant ces derniers dans des activités familiales et en améliorant leurs capacités d'autonomie pour les plus jeunes. Avec les bonnes approches parentales, le confinement pourrait être bénéfique, en renforçant les liens familiaux et en prenant le temps de répondre aux besoins psychologiques des enfants.


Comment diminuer les effets négatifs du confinement sur vos enfants


Voici quelques conseils pour protéger la santé physique et mentale de vos enfants durant cette période difficile :

  • Conservez des heures de sommeil régulières pour vos enfants. Choisissez le meilleur moment de coucher et essayez de conserver cette routine tout au long du confinement. N’hésitez pas à rassurer vos enfants sur le fait que cette routine les aide à bien dormir et à gérer leurs émotions.

  • Faites des 30 dernières minutes avant le coucher une routine régulière qui comprend des activités apaisantes. Choisissez des activités que vous et vos enfants aimez : ce qu’un enfant apprécie le plus est d’être avec un parent heureux ! Essayez de conserver l'ordre et la durée de ces activités chaque soir.

  • Il est inévitable que les enfants utilisent davantage ordinateur, smartphone, jeux vidéo ou TV pendant la période de confinement. Malgré tout, évitez l’exposition aux écrans et les appareils électroniques après le dîner ou trop près de l'heure du coucher. Aussi, évitez de laisser vos enfants utiliser smartphone et tablette, ou simplement regarder la TV, au lit.

  • Si vous avez suffisamment d’espaces de vie, évitez que les enfants n'utilisent leur lit pour des activités autres que le sommeil (manger, jouer, faire leurs devoirs, par exemple). Faites une distinction claire entre l'utilisation du lit le jour et la nuit (par exemple en changeant de couverture et oreillers).

  • Si vous pouvez sortir, il est préférable de sortir le matin et de prendre votre petit-déjeuner dans un endroit très lumineux, si possible dans votre jardin ou sur votre balcon.

  • En période de confinement, il est indispensable que votre enfant puisse avoir une activité physique. Si vous ne pouvez pas sortir, un grand nombre de programmes créatifs d’exercices physiques est disponible sur internet ou à la TV. N’hésitez pas à vous appuyer sur ces programmes pour permettre à vos enfants de dépenser un minimum des calories.

  • Gardez la chambre de votre enfant confortable : une température autour de 19 °C et une faible luminosité la nuit.

  • Il est important de ne pas dormir dans le même lit que votre enfant. Privilégiez plutôt de le rassurer de façon répétitive en cas de réveils anxieux pendant la nuit.


Par Chris Hayot, docteur en ingénierie biomédicale


--


Sources :


Altena, E., Baglioni, C., Espie, C.A., Ellis, J., Gavriloff, D., Holzinger, B. Dealing with sleep problems during home confinement due to the COVID-19 outbreak: practical recommendations from a task force of the European CBT-I Academy. J Sleep Res, 2020, in press.


Brazendale K, Beets MW, Weaver RG, et al. Understanding differences between summer vs. school obesogenic behaviors of children: the structured days hypothesis. Int J Behav Nutr Phys Act 2017; 14: 100.


Brooks SK, Webster RK, Smith LE, et al. The psychological impact of quarantine and how to reduce it: rapid review of the evidence. Lancet 2020; published online Feb 19. https://doi.org/10.1016/S2215-0366(20)30077-8.


National Health Commission of the People’s Republic of China. Guideline for psychological

crisis intervention during 2019-nCoV. Jan 26, 2020. http://www.nhc.gov.cn/jkj/

s3577/202001/6adc08b966594253b2b791be5c3b9467.shtml (accessed Feb 29, 2020).


WHO. Coronavirus disease (COVID-19) advice for the public. https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public (accessed Feb 29, 2020).


Perrin EC, Leslie LK, Boat T. Parenting as primary prevention. JAMA Pediatr 2016; 170: 637–38.

63 views

©2020 by ICARE SCIENCES